Gladiatrice Création 2018

On 19 août 2015 by admin

entete3

Gladiatrice est un projet de création théâtrale, restitution poétique et point d’orgue de l’ensemble de l’expérience traversée dans le cadre du projet 2015-2018: COPERNIC

Dans la continuité de sa ligne artistique, la compagnie Chagall sans M aborde pour l’écriture de son futur spectacle Gladiatrice la différence, dictée par les sociétés depuis des siècles, qu’il y a de naître Homme ou de naître Femme. Sur la problématique d’égalité qui subsiste depuis tout autant de temps.


Note d’intention : vers un spectacle en miroir

Une femme, un homme.
Je nais, j’appartiens déjà à une image, à une quantité de codes. Je vais les absorber. Je serai de facto dominant, ou dominée. Je suis séparé-e en l’humanité : j’appartiens à un groupe avant même d’avoir marché sur mes deux jambes.

Si je suis une femme noire, un homme handicapé. Comment suis-je perçu-e de prime abord ? : par le sexe, par la couleur ou la chaise roulante ?


>>> Projet d’écriture : La Dispute 2015

Les stéréotypes participent de la même mécanique, engendrent la séparation et la guerre de pouvoir.
Nous avons entamé cette année et ce jusqu’à la fin du premier semestre de 2017 des micro mises en scènes, interviewes et présentations publiques, des immersions dans les « sociétés dans la société » que sont l’école, la prison, l’entreprise ; orientation scolaire, formation professionnelle, relations à autrui au travail, en famille, en amour et en amitiés : vocabulaires choisis et attitudes dans la sphère publique, dans la sphère « privée » seront la matière de nos écritures scéniques – enfants, adolescents, adultes de toutes conditions et de toutes confessions : l’expérience humaine du rapport entre tous les groupes sociaux, dans tout ce qu’ils supposent d’idées reçues et d’habitudes inconsciemment reproduites et véhiculées par le langage dans notre monde familial et social, depuis le foyer jusqu’au monde du travail.
CLIQUER SUR LE LIEN : LA DISPUTE 2015 

À partir de notre travail autour de Marivaux et à travers le langage, l’attitude, la propagande sociale – dictature subliminale du genre, notre projet propose et construit un brûlot anti-conformiste avec les outils du questionnement : interviewes, arts, lettres et sciences croisés.

Ici, la femme, comme dans tous nos travaux précédents, est confrontée à elle-même et à son alter ego : l’homme. « alter ego », car le sexe « opposé », comme je le dis à l’introduction, nous fait entrer en guerre. Or, il me semble que la guerre est faussement déclarée. Qu’il est impératif pour nous, comme pour les générations futures, de regarder l’autre sexe à travers le prisme des ressemblances, non des différences. Oui, voir les choses à l’envers, c’est-à-dire inverser le regard, refuser le bout de la lorgnette.

Making of : en exclusivité, des traces montées de notre tout premier stage à Nîmes en collaboration avec le service pénitentiaire d’insertion et de probation du Gard : premiers pas et premier montage de ce qui nous sert d’ouvroir pour les écritures du spectacle et qui pourra devenir un documentaire, un premier volet du cycle de créations à venir : Gladiatrice

Version courte

>>> Création : Gladiatrice

Nous nous dirigeons grâce à ce travail de recherche vers la réalisation du spectacle Gladiatrice : un poème burlesque en prose et en musique, résolument contemporain. Il ne s’agit pas d’enfermer ce sujet brûlant et persistant (l’égalité entre femmes et hommes) dans un cadre de concepts arides, mais bien de démonter la machine bien ficelée et de questionner ce que nous aurions à perdre et à gagner dans un monde absolument égalitaire.

Gladiatrice sera une création originale pour raconter, tout en finesse et en drôlerie, les rouages de la mécanique sexuée. Une fiction sur l’ordre des choses, sur comment le langage dans notre monde familial et social, depuis le foyer jusqu’au monde du travail, en passant par la crèche et l’école, la littérature et le journalisme et la rue ou le bar, est empreint de rose(s) et de bleu(s).
Télécharger le dossier

Visuel

Visuel Ludovic Abgrall