Making up

On 19 août 2015 by admin

Installation Vidéo dans la cadre du projet La femme qui marchait dans les portes

Un film de Claire Engel et Laurent Rojol

Création 2010, 1er volet du cycle de création – Projet  La femme qui marchait dans les portes

Coproduction : Festival Hybrides / Avec le soutien de la DRAC Languedoc-Roussillon
Durée : 25 min.
Dispositif scénographique permettant d’accueillir 15 personnes par projection.

Le film traite des émotions paradoxales cohabitant au sein d’une victime.

La structure légère de Making up permet de déplacer l’installation dans différents types de lieux – administrations, musées, médiathèques… -, indépendamment du spectacle, pour toucher un large public.
Cet objet artistique peut devenir un véritable outil de sensibilisation, accompagné par le travail des associations du réseau local de lutte contre les violences intra-familiales (accueil du public dans un lieu de parole, distribution de tracts, rencontres).

Cette installation traite de la relation de la femme à son corps et ses émotions, sans passer par le verbe. Nous mettons en perspective son combat intérieur : ses contradictions, ses impasses. Le public entre et sort de l’installation par les portes d’une petite boîte blanche placée dans un espace plus grand. Ces portes deviennent l’écran sur lequel est projeté notre film.

Making up et La femme qui (création 2012) fonctionnent en diptyque. L’idéal est de pouvoir proposer l’installation au public en relation aux représentations.
Le film peut être diffusé seul, sans l’installation, en lycée par exemple, et donner lieu à des rencontres-débats sur le thème des violences conjugales.

La femme qui – Rdced est l’entrée en résonance du film Making up dans son installation (créés en 2010) et du monologue final du spectacle (créé en 2012).

 

Invalid Displayed Gallery

>> Page d’accueil